wpaab2d6b3.png
wp9287a4af.gif
wpd45876e7.jpg
wp581e680e_0f.jpg
wpfaf47ab2_0f.jpg
wpd25ebc3a.gif
Nos partenaires aident le projet « INTERLOCK 2007 »
wp25d492e6.png
wp6f18167d_0f.jpg
wpde860139_0f.jpg

Depuis la nuit des temps,le dauphin cherche à rentrer en contact avec son l’homme. Fresques de la civilisation crétoise, récits de la Grèce antique, légendes indiennes, rêves aborigènes, autant de témoignages qui certifient que l’homme et le dauphin lient une solide histoire d'amitié.

 

Depuis le début des années 70, il existe même un nouveau phénomène, celui des dauphins ambassadeurs, ces cétacés au comportement atypique qui choisissent de rencontrer les hommes  dans les ports ou près des plages.

 

Eric Demay, fondateur de l'association Tursiops part à la rencontre de  ces animaux sur toutes les mers du globe, sur les plages de l’Ouest  australien, en Floride, au Japon ou aux Bahamas et parfois même en France. De 1992 à 1995, il est chargé d'études pour le GECEM (Groupe  d'Etude des Cétacés de Méditerranée), pour le suivi du dauphin  Dolphy près de Collioure. Il vit alors 24h/24h en compagnie de cette femelle dauphin et enregistre une mine d'informations. Il est cité pour ses travaux dans le dernier livre de Cousteau. En 2000, il sauve la vie d’un dauphin “bleu et blanc” en lui retirant un hameçon trident planté au fond de la bouche, une première mondiale avec un dauphin de cette espèce.(Documentaire vidéo  TF1 à disposition).

 

Le groupe Tursiops fondé en 1993 par Eric Demay se spécialise dans la protection et l'étude des dauphins dits « ambassadeur » et la mise en relation des enfants malades avec les cétacés. L 'équipe filme et photographie systématiquement toutes les expériences entreprises avec les animaux. Certaines de ces images ont été diffusées sur les supports TV ou presse. (TF1, FR3, M6, VSD, L 'Express...)

 

(Le premier documentaire produit par l'association a reçu le premier prix de festival international de Ilckirch en 1997). Depuis 2007, partage désormais ses images avec les enfants malades des hôpitaux de Toulouse. L'association équipée de caméras numériques sous-marines et de système de montage vidéo réalise elle même ses films.

 

L'hôpital des enfants du CHU TOULOUSE est équipé d'un système vidéo performant avec des postes de télévisions dans toutes les chambres. Dessins animés et  programmes intérieurs sont diffusés quotidiennement sur la chaîne interne de l 'hôpital, TV TAM TAM.

 

L'idée du projet INTERLOCK consiste à réaliser des feuilletons où les enfants peuvent suivre pas à pas les aventures avec les dauphins. Ils apprendront à les connaître, à travers leur histoire et oublier ainsi leur souffrance quotidienne.

 

Parallèlement, les écoles et les collèges peuvent aussi  suivre ces histoires sur le site internet de TURSIOPS, www.dauphinweb.com.

 

 

Le film à destination des enfants malades

par Eric Demay le 25 Septembre 2006,

 

Les dauphins sont un symbole pour la plupart des enfants. Ils représentent à la fois la sérénité et la quiétude de l'eau, la sympathie de son sourire permanent, l'abnégation de l'animal qui aide les hommes, la liberté. Je suis intervenu quelquefois avec des enfants malades en toute discrétion alors que je travaillais pour le GECEM (Groupe d'Etudes des Cétacés de Méditerranée). Nager et rencontrer un dauphin sont le rêve de beaucoup d'enfants (et de quelques adultes!). J'avais alors été impressionné par le pouvoir de fascination que pouvait exercer la delphine Dolphy auprès de ces enfants. Nous pratiquions alors une sorte de « delphinothérapie » et  l'enchantement était tel que le bonheur même des enfants était en quelque sorte une façon d'oublier la maladie et la souffrance quotidienne.

 

Bien entendu, il est impossible d'organiser des nages avec dauphins pour tous les enfants, d'autant plus que la delphine Dolphy a disparu de nos côtes françaises.

 

C'est pourquoi il m'est venu l'idée de partager mes aventures à venir avec ces enfants par l'instrument vidéo. Je voudrais réaliser des petits reportages de sept à dix minutes chacun montrant le quotidien des animaux . Au fur et à mesure de l'avancement des épisodes, les enfants apprendront à mieux connaître le quotidien des dauphins. Ces derniers seront présentés comme des amis intimes et non comme des sujets d'études. J'espère de ce fait que l'enfant attendra avec impatience l'épisode suivant pour découvrir l'intimité de ces nouveaux amis.

 

Le projet se réalisera en collaboration avec les « acteurs » locaux qui travaillent avec les dauphins (rangers, scientifiques, association de protection...). Je filmerais jour après jour le quotidien des dauphins,  les enfants découvriront aussi d'autres animaux sauvages comme le kangourou, le varan ou le koala...

 

Comme lors de précédentes aventures, les enfants me suivront dans mon approche particulière avec les dauphins, il sera question d 'éthique et de respect de l'animal. Il sera aussi question de partager mon quotidien, sur la route à la recherche des dauphins en traversant le continent d'Est en Ouest. Cette aventure se regardera comme un journal de bord et se suivra comme un récit d'aventure.

 

Un film au format DV, tourné en HDV sera envoyé à l'hôpital pour être diffusé sur Télé TAMTAM,  la chaîne TV interne de l'établissement. La société de production CENTAURE offre ses locaux pour le montage des films en HD. Je monterais les images dans les locaux de la société (j'ai déjà réalisé quelques documentaires dont mon premier qui a reçu un premier prix lors   d'un festival international).

 

 

Les images seront éventuellement complétées par les prises de vues sous-marines déjà réalisées par Tursiops aux quatre coins du monde.

 

Deux journée-conférences seront organisées au sein même de l'hôpital dès mon retour en France.                                                                  

 

Pour assurer le succès du tournage, il faut pour cela une complète collaboration des dauphins. L'Australie est le seul continent qui garanti de véritables inter-actions entre les animaux marins et les hommes. Le phénomène a commencé en 1964 et ce sont désormais plusieurs générations de cétacés qui bénéficient de la confiance des hommes.

Il y a eu Monkey Mia sur la côte Nord-Ouest de l'Australie puis plus au Sud Bunbury. Depuis peu, ce sont les plages de Mandurah,  Rockygham et Moreton Bay qui accueillent les inter-actions les pus riches. Eric Demay a travaillé en 1991 à Bunbury et a tourné son premier documentaire à Monkey Mia en 1996.

 

A Monkey Mia, le désert protège du tourisme cette plage de pêcheurs aborigènes. Aux alentours la terre est rouge et la nature est omniprésente. Des rangers surveillent les cétacés, des règles strictes protègent les animaux.

 

A Bunbury, les dauphins sont plus timides et les relations plus difficiles.        C'est ici que nous comprenons la véritable définition d 'animal sauvage.

 

A Moreton Bay, sur la côte Est, les dauphins rencontrent les hommes durant la nuit, une situation atypique qui promet  une ambiance unique.

 

L 'Australie n'est pas seulement le continent du « paradis dauphin ». Ce pays représente les légendes aborigènes, des terres de contrastes, une invitation au voyage, le bout du Monde pour des enfants malades  désireux d 'être transportés au plus loin de leur quotidien et de leur souffrance.

 

 

 

Résumé: l’ association TURSIOPS part à la rencontre des dauphins dits « ambassadeur ». Des images vidéos seont tournées sur place et diffusées au sein des l’hôpitaux pour enfants.

wp40eb4265_0f.jpg
google blogspot
wp0e1323b4.png
google blogspot
les dauphins
association dauphin
dauphin ambassadeur
images dauphins
accueil
shopping dauphin
wp2a4bff13.png
wp427be177.png
google blogspot
wp977a4e50.png
cnp assurances