Les dauphins:


« Je n’ ai pas choisi de travailler avec ces dauphins par hasard. J’ai rencontré pas mal de ces delphinidés un peu partout dans le monde et il me fallait alors pas mal de conditions favorables pour de véritables rencontres: contact facile avec les dauphins,eaux chaudes, bonne visibilité sous l’eau.

Pour l’instant, je n ‘ai connu qu ‘un endroit favorable à ce type de projet, c’est aux Nord des Grand Bahamas mais l’organisation logistique est trop coûteuse et assez compliquée. En Australie, les conditions ont hélas changé (nage interdite avec les dauphins) et la visibilité est assez moyenne, je crois que j ‘ai eu la chance de vivre les « années d’or » en Australie occidentale à Bunbury et à Monkey Mia (1991-1995) mais désormais les autorités locales ont perturbé considérablement cette relation homme -dauphin qui offrait pourtant de grandes possibilités de communication inter-espèces.

En Egypte, on peut voir d’autres dauphins comme à Sataya par exemple, ceux là sont de l’ espèce Stenella longirostris dits « dauphin à long bec » mais ils ne cherchent pas réellement le contact avec l’homme, de plus leurs rencontres dans les lagons se réalisent pendant qu’ils se reposent ce qui représente un certain problème d ‘éthique. Important à mes yeux.

Les dauphins de la région de Hurghada (ceux que nous étudions) sont ceux de l’espèce Tursiops aduncus qui sont incontestablement les dauphins avec qui nous avons de fortes possibilités de communiquer soit par le jeu, soit d’une autre façon, moins ludique mais toute aussi remarquable. Les Tursiops (en tous cas ceux que je  connais personnellement), viennent à notre rencontre et sont souvent  actifs avec nous. Cependant, il se peut qu’un autre groupe puissent aussi refuser le contact pour des problèmes vitaux (sommeil, chasse, éducation des jeunes, protection des nouveau-né...).

Malgré tout , il est déjà arrivé que « mes intimes » viennent tous à ma rencontre, même en situation de repos, lorsque je ne les ais pas vu depuis une « longue » période.

Et bien entendu, il faudra respecter ces besoins vitaux comme le sommeil ou la chasse. Ces cétacés recherchent véritablement le contact et il peut y avoir parfois des situations extraordinaires. Lors de mon premier jour avec eux sur le spot du « Dolphin’s house »une femelle est venue m’ amener une branche de corail qu’elle avait cherché au fond de l’eau.  

La situation s’est reproduite lors de mon deuxième séjour avec un autre dauphin.  Lors du stage « GRAND BLEU » que j’ai organisé à Hurghada en Avril 2013, deux dauphins ont  amené des coquillages ou des coraux à mes stagiaires!!! Il faut dire que c’étaient Dandy et Laura , mes deux femelles les plus intimes.

Déjà dans l’océan Indien une femelle Tursiops aduncus m’avait présenté son bébé juste après sa naissance. Une autre delphine m’avait amené un poisson...Les Tursiops aduncus sont vraiment extraordinaires, ils sont à mon avis les plus beaux des 46 espèces de delphinidés existantes (ils ont de grands yeux et les anciens deviennent tachetés), ils sont curieux, joueurs, très amicaux et souvent surprenants! »

Eric Demay

specialiste scientifique comportemens dauphins groupement tursiops stage dauphin voyage croisiere nager avec les dauphins Dauphins ambassadeurs Stages Immersion Les dauphins Groupement Tursiops nager avec les dauphins Accueil Le projet Eric Demay Les tarifs La semaine Eco-volontaire Les dates Galerie d’images photos et videos de dauphins nager avec les dauphins dauphins hurghada egypte dolphins delfine sim sim photos et videos de dauphins photos et videos de dauphins